Emmy Druesne

Je coache une personne, pas un rôle. Je coache chaque personne dans son ensemble ; je ne coache ni un rôle, ni un poste. Je travaille avec celles et ceux qui ont envie d’approfondir leur vie et d'accélérer leur carrière. Celles et ceux passionnés par l’apprentissage. Celles et ceux qui souhaitent prendre conscience de leurs habitudes et les transformer durablement. Mes client.e.s sont des personnes brillantes qui ont tendance à l’oublier ! Elles lancent plusieurs projets en même temps - avec succès - et ont du mal à se (re)poser tout en se demandant secrètement si c’est effectivement le bon chemin. Elles ont la sensation que quelque chose d’autre est possible, derrière la routine du quotidien. Elles ont envie de plus, d’apprendre, de comprendre, d’aller plus loin et elles ont la conviction que cela passe d’abord par une meilleure connaissance de soi. Derrière ces envies, il y a des craintes. Et derrière ces peurs, il y a d’immenses opportunités. Expertises: ENERGIE ET ENGAGEMENT VISION ET STRATÉGIE POSTURE ET LEADERSHIP PRISE DE HAUTEUR ET ÉMOTIONS PRISE DE DÉCISION ET ENVIRONNEMENT (SE) VENDRE ET CONVAINCRE

Certification : PCC
Expérience en coaching 5-10 ans
Bretagne Pays de la Loire
44130 , Blain

A propos de Emmy Druesne

.e réfléchit, son cadre de pensées et comment ce dernier peut être parfois limitant. Pour moi, le coaching consiste à ouvrir l’espace des probables pour construire l’espace des possibles.

Nous sommes toutes et tous riches de multiples expériences, pourtant nous avons tendance à ne présenter qu’une partie de nous-mêmes : la publique, l’officielle.
En hommage à mes clients qui chaque jour font un travail sur eux, je vous livre ici les deux.
Pourquoi moi ?
Je me suis toujours posée beaucoup de questions. Petite, j’aimais questionner le monde, l’école, la raison d’être de telle activité. En grandissant, cela ne s’est pas amélioré, loin de là. Je questionnais le bien-fondé de telle décision ou le pourquoi de tel projet.

Afin de nourrir ma soif de littérature et pour mieux comprendre le monde, je me suis orientée vers une classe préparatoire littéraire BL, dans un prestigieux lycée parisien. Lettres, sciences sociales et philosophie ont nourri pendant quelques années ma faim d’apprendre. Après un passage passionnant dans le monde de l’édition de livres, je me suis finalement orientée vers une carrière de conseil : enfin, j’allais pouvoir répondre à la question “qu’est-ce que tu veux faire dans la vie ?" Mieux encore, ma curiosité serait le fer de lance de mon travail !

La patience n’étant pas ma qualité première, je me suis vite rendue compte que ce qui me passionnait réellement c’était les gens. Comprendre ce qui les anime, les fait vibrer et leur fait peur. Travaillant à l’époque déjà dans le domaine de l’énergie (gaz, électricité, pétrole, énergies renouvelables et vertes), je me suis progressivement attelée à mieux appréhender l’énergie humaine.

Dans mes pérégrinations, je suis allée vivre 3,5 années au Canada (Montréal, Toronto et Calgary), 6 mois à Rome en Italie, et lorsque j’étais étudiante en Allemagne et aux Pays Bas.
Dans toute ma carrière, j’ai cherché à faire des ponts, que ce soit entre les cultures, mais aussi entre les domaines (philosophie, écologie, psychologie, physique, IT…). En entreprise, j’ai beaucoup œuvré sur des projets internes, afin de briser les silos organisationnels, favoriser l’engagement et les liens entre les mondes.

Enfin, j’aime profondément l’art et la nature. L’art, la littérature en particulier, me permet de m’évader, de jouer avec les mots dans ma tête, d’aller chercher de la poésie dans le quotidien.
La nature quant à elle me donne la possibilité de me ressourcer, de faire du cheval, de la randonnée. Elle permet un rapport au temps plus profond, plus juste.

Mes convictions
1- Je coache au travers de l’expérience - celle de mon client et la mienne-. J’étais la première sceptique sur le coaching (j’avais du mal à croire que l’on puisse changer ses comportements juste en parlant avec quelqu’un, de surcroît qui n’est pas psy). Je fais donc le choix - lorsque je travaille avec un client - de rester au plus proche de mon expérience et de la sienne, pour créer un accompagnement unique et hautement personnalisé.

2- Je ne distingue pas coaching professionnel et coaching personnel. Il ne fait aucun sens pour moi de faire une telle distinction. En effet, bien que nous nous comportons différemment en fonction des situations, modifier ses habitudes dans un domaine demande de travailler sur l’ensemble du système qu’est chaque être humain. Je coache une personne dans son ensemble, incluant sa mission, ses valeurs, ses croyances, ses capacités et ses comportements.

3- J’intègre le corps dans mon travail. Vivre avec plus de conscience implique de s’ouvrir à la connaissance qu’il peut nous fournir. Apprendre à recevoir les émotions, noter son discours intérieur et utiliser son énergie physique est clé pour construire la vie que l’on souhaite avoir !

4- Je ne suis pas une fanatique du coaching... Oui je donne des conseils, et si j’ai un avis, je le donnerai ! Je trouve ça idiot d’en priver mon client, de ne pas lui faire confiance et de surcroît lui ôter la liberté de choisir de suivre (ou pas) mes idées. Je fais confiance à mes clients pour qu’ils choisissent l’option qui leur rendra le plus service.

5- ...et je cherche constamment à m’améliorer en tant que coach. Je lis beaucoup autour de la sociologie, de la philosophie, de l’anthropologie, de la psychologie pour continuer à apprendre et à être une meilleure coach. A l’heure où j’écris ces lignes (Septembre 2020), j’ai réalisé 1450 heures de coaching. J’ai beaucoup d’exigence sur la profession et j’ambitionne de passer l’examen MCC (le plus haut niveau de professionnalisation de coaching, 15 personnes en France en 2020!)

En lire plus ▼

Formations & Certifications

Formation :

Certification

2020
Certification PCC