“L’innovation relationnelle : rendre visible l’invisible !”

Un bel article rédigé par Caroline Desmazures, coordinatrice de la commission coaching et sport

L’innovation relationnelle prend sa source dans chaque parcours de vie, qui au premier abord, n’apporte à soi-même et aux yeux des autres que sa part du visible. Par l’approche éclairée du coach se crée progressivement dans la relation à l’autre, un espace particulier, une nouvelle histoire de vie, grâce à l’innovation relationnelle. 

En tant que coach, notre rôle est d’innover avec son client, apportant un nouveau langage, une nouvelle dimension à son existence en faisant émerger les ingrédients invisibles vers le visible

Au départ de chaque histoire d’accompagnement, ni notre client, ni nous même, nous ne connaissons le contenu de notre voyage, ni la fin. Tout repose sur un seul fil conducteur : le coaching lui même. L’intime devient le partenaire commun du coaché et du coach, semblable à une seule et même valise remplie de vulnérabilité de part et d’autre, de racines propres à chacun, de réussites, de joies, de peines, d’échecs. Notre « bagage » commun est enveloppé d’une couche protectrice et immuable qu’est la confiance réciproque, installée dès le départ de notre voyage. Notre bienveillance en tant que coach permet d’instaurer au fur et à mesure la résilience en considérant les obstacles comme des challenges, des objectifs de changement, au profit de l’émergence positive de l’invisible, comme une boussole qui nous guide sur notre chemin. 

Notre objectif dans chaque coaching est de faire émerger l’invisible de notre client, c’est à dire son potentiel caché au plus profond de lui. Seul son coeur, organe des véritables émotions, a la permission de le voir « visible », et de le sentir. Nous invitons notre client à ôter toute protection, et à se débarrasser de croyances souvent limitantes. Alors, notre coaché se permet de s’approprier son potentiel caché, de l’ancrer dans le visible et de franchir une nouvelle étape de sa vie. L’action du corps par l’émotion apporte la pleine puissance à cette innovation relationnelle. 

Lors de mes accompagnements, je tente d’être dans une vision positive en recherchant une cohérence pour déverrouiller les complexes, les cassures, faire exploser les verrous. Pour cela, j’utilise souvent l’expression du « non verbal » avec mes techniques d’entraineur de karaté et professeur de Pilates : respiration, ressenti de l’émotion dans le corps, les ancrages par les techniques de visualisation. J’invite mes client à sentir cette connexion profonde avec son corps et son émotion, l’invisible devient visible par l’acceptation du moment présent. 

Si c’était le bon moment pour aller dans son invisible pour le sublimer au service de l’innovation relationnelle? 

Extrait – « L’innovation Relationnelle : rendre visible l’invisible ! » – 2018 (en référence – Air Fund)