Portrait – Jacques Christon


“J’ai envie de leur donner les clés pour qu’ils trouvent une forme d’intelligence collective et de relationnel, leur permettant de concilier performance durable et bien être dans un monde de plus en plus agité.”

Lire l’interview en cliquant ici.


JACQUES, QUEL PARCOURS AVEZ-VOUS SUIVI POUR DEVENIR COACH ?

J’ai été directeur dans un grand groupe industriel et commercial pendant une quinzaine d’années ; mon parcours professionnel de manager a été fait de mobilités et de situations à défis. Cette diversité de la complexité de la relation interpersonnelle m’a donné énormément de repères et aussi, plus tard, le désir de m’engager pleinement dans mon métier de coach. Les dirigeants m’ont toujours semblé très seuls : qu’ils puissent être accompagnés m’a toujours paru nécessaire, ainsi que leurs équipes. Pour obtenir la certification et le diplôme de coach, j’ai cherché une école qui me correspondait. J’ai choisi « International MOZAIK » à Paris car elle pratiquait l’approche systémique, ce qui me parlait beaucoup, à la fois en tant qu’ingénieur et sans doute aussi en lien avec mes origines culturelles.

SELON VOUS, QUELLES SONT LES CLÉS D’UN COACHING RÉUSSI ?

Pour moi, c’est d’abord que le client trouve des réponses ou des pistes qui lui correspondent et qu’il ait envie de cheminer, de continuer à travailler sur lui-même. Le client doit terminer un accompagnement en étant serein dans sa quête d’harmonie et de performance. En outre, un coaching « réussi » permet toujours au coach d’apprendre quelque chose et de grandir au contact de son client.

AVEZ-VOUS UNE SPÉCIFICITÉ ?

J’ai la conviction qu’un coach doit avoir une certaine agilité et qu’il peut accompagner toutes personnes sans avoir de réelle spécificité. J’accompagne une grande diversité de clients dans les Caraïbes et en France hexagonale, individuellement ou en équipe, des musiciens, des avocats, des dirigeants… L’expérience professionnelle et la culture peuvent être des atouts pour certaines situations. Il y a cependant des formes de coaching que j’affectionne ; en particulier d’accompagner un client dans une exploration de ce qui l’empêche ou, au contraire, ce qui l’aiderait à être lui. Éclairer l’ombre afin qu’elle devienne lumière

QUELLES SONT VOS ENVIES POUR VOS ACCOMPAGNEMENT À VENIR ?

Je me suis pleinement engagé dans mon environnement local à la diffusion d’une culture de l’accompagnement professionnel en entreprise et en association, pour toute personne, dirigeant ou non. Cela ne peut se faire seul : c’est cette motivation de fond qui m’a conduit à me former à la supervision et à la création de l’antenne Antilles d’ICF France avec le Conseil d’Administration. De même, en lien avec International MOZAIK, je permets aux leaders exerçant aux Antilles d’accéder aux compétences de coach et à l’approche systémique. Cette transmission est au service d’une harmonie dans les relations interpersonnelles dans les institutions et les entreprises. J’ai envie de leur donner les clés pour qu’ils trouvent une forme d’intelligence collective et de relationnel, leur permettant de concilier performance durable et bien être dans un monde de plus en plus agité. Une dizaine de leaders ont ainsi déjà pu avoir une certification et le diplôme de coach.

QUELLE ANECDOTE, FAIT SURPRENANT OU CLIN D’ŒIL AMUSANT AIMERIEZ-VOUS PARTAGER AVEC NOUS ?

Un jour, à mes débuts, une très grande musicienne d’un orchestre national me sollicite pour un accompagnement. Surprise et grand moment de solitude ! Son « monde » me paraissait tellement à l’opposé de cet environnement technique et rationnel que je connaissais. Elle souhaitait être elle-même dans sa musique plutôt que jouer de la musique, un peu prisonnière du cadre… Au final, cette musique résonne désormais en moi : être et paraître ! Son accompagnement a marqué ma vie de coach et sa demande a ensuite éclairé mes autres coachings, auprès de tous ceux qui jouent une « musique », comme les élus ou les avocats que j’ai eu à accompagner.

Interview réalisée en 2019 par l’agence Più.